L'ESPRIT BOXERS - Le FORUM
User Info
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
22 Octobre 2018 à 11:20:30

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Rechercher:     avancée
Latest News
Key Stats
47944 Messages dans 2058 Fils de discussion par 657 Membres
Dernier membre: barbara
* Accueil Aide Rechercher Identifiez-vous Inscrivez-vous
+  L'ESPRIT BOXERS - Le FORUM
|-+  L'Esprit Boxers
| |-+  Nouveautés cette saison
| | |-+  INTERVIEWS SAISON 4
« sujet précédent | | sujet suivant »
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 Imprimer
Auteur Fil de discussion: INTERVIEWS SAISON 4  (Lu 43724 fois)
JIR
Adhérent
Hero Member
*
Messages: 4341


Voir le profil
« Répondre #90 le: 15 Mars 2012 à 23:17:10 »

Et finalement Jeff ... Il y a un quart pas bien loin.

Je comprends pourquoi tu mets du temps à les taper Steph.  Grin
Journalisée

Je veux, je fais

Boxers ever winners !
hatron
Administrator
Hero Member
*****
Messages: 6039



Voir le profil
« Répondre #91 le: 16 Mars 2012 à 00:40:35 »

Soit ils sont tous brieffés, soit je suis de plus en plus sur le cul de lire ces interviews ...

Je pense que celle-ci devrait être affichée sur la première page du site, juste pour que les gens comprennent 2-3 trucs  Grin

Franchement Jeff n'est pas mon chouchou, mais je suis encore impressionné par ses paroles  hockey3 Merci à lui
Journalisée

Comme le dit le philosophe Florent PAGNY "Vous n'aurez pas ma liberté de pensée"

L'homme qui fait disjoncter les adversaires, .... ben c'est moi
Steph33
Administrator
Hero Member
*****
Messages: 4233


Voir le profil
« Répondre #92 le: 16 Mars 2012 à 01:50:17 »

Et pour moi ses paroles étaient sincères!!!
Et y en a d'autres à venir...

La partie football m'a beaucoup fait rire  Grin
et celle des canadiens aussi avec le "je me contente de voir perdre les canadiens de montréal "
« Dernière édition: 16 Mars 2012 à 01:55:11 par Steph33 » Journalisée
BEA
Adhérent
Hero Member
*
Messages: 2442



Voir le profil
« Répondre #93 le: 16 Mars 2012 à 07:03:05 »

merci Jeff pour tes réponses et Steph pour tes questions.
Journalisée

l'espoir fait vivre
john
Adhérent
Hero Member
*
Messages: 1340


Vive Boxy ! ! ! !


Voir le profil
« Répondre #94 le: 16 Mars 2012 à 08:18:44 »

Citation
Il y a un Français qui dit à un Québécois « Le sirop d’érable, il faut que tu me dises, ça vient de quel arbre !? » 


Un nom un nom !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!  hockey2

Sinon superbe itw, surtout la fin de la partie "quelques choses a ajouter " avec le tunnel ! c'est beau !

Merci a Jef et a toi aussi Steph bien sur !
Journalisée
petitboxer
Hero Member
*****
Messages: 2111



Voir le profil
« Répondre #95 le: 16 Mars 2012 à 10:40:35 »

La partie football m'a beaucoup fait rire  Grin
et celle des canadiens aussi avec le "je me contente de voir perdre les canadiens de montréal "

C’est simple il y a un gamin chez les petits qui a un chandail des Nordiques de Québec et je crois qu’il pourrait faire les pires conneries, il ne se ferait même engueuler par Jef  Grin

Par contre c’est la « guerre «  avec les 2 autres canadiens (Francis et François) qui eux supportent  les canadiens et donc souvent quand ceux qui comme Théo osent porter leur tee-shirt des Canadians pour provoquer Jef, on assiste à des scènes comiques entre les 2 parties   Wink
Journalisée

dan33
Adhérent
Sr. Member
*
Messages: 282


Voir le profil
« Répondre #96 le: 16 Mars 2012 à 11:26:08 »

merci steph car il a du falloir decripter son discours de canadien en français !!
ça demande encore plus de boulo à mon avis ..

merci jeff bravo steph
Journalisée

dan
Steph33
Administrator
Hero Member
*****
Messages: 4233


Voir le profil
« Répondre #97 le: 16 Mars 2012 à 22:21:00 »

non ça va il parle un canadien très compréhensible, y'a qu'un mot que j'ai pas réussi à décrypter, c'était pour dire qu'on avait fait un boucan d'enfer  Grin
par contre sur quelques mots j'ai dû trouver des synonymes  Smiley

j'essaie de vous faire une autre pour ce soir  ou demain matin ...
Journalisée
Steph33
Administrator
Hero Member
*****
Messages: 4233


Voir le profil
« Répondre #98 le: 17 Mars 2012 à 09:07:53 »

Juste à temps avant de monter dans le bus pour Courbevoie, voici l'homme en forme en ce moment : François PAQUIN.
L'interview a été faite avant Toulouse.


E.B. – Même si ce n’est pas terminé, comment analyses-tu la saison de l’équipe ? Et la tienne ?
François – Jusqu’à présent, la saison de l’équipe, ben c’est pas une cachette pour personne, on est en dessous des attentes. On dit au Québec qu’on est « underachiever », ça veut dire qu’on n’a pas réalisé ce qu’on devait réaliser. Mais bon, même dans une position assez difficile, je pense qu’on voit quand même une lumière au bout du tunnel. On a quand même les playoffs à portée de la main qui se joueront surement sur le dernier match. Ça n’a pas été facile mais on n’a pas lâché. Là on ne se retrouve pas en bonne position, mais malgré tout on pourrait bien s’en tirer.
Au niveau personnel, ça a été un lent début, je crois, je n’avais pas mon niveau de l’année dernière. Ça m’a pris un temps avant de m’habituer, sans jouer des mauvais matches, mais je ne jouais pas comme j’étais capable, et ça ne me satisfaisait pas. Mais je pense que dernièrement ça s’est replacé, je dirais que depuis Noël j’ai pris un peu de confiance de plus, et puis ça rapporte.
Et puis il reste encore deux matches, on va se défoncer jusqu’au bout, ça c’est sur.

E.B. – Depuis plusieurs matches, tu passes toute l’équipe adverse en revue en remontant le palet, souvent pour aller au but. Est-ce concerté avec les coaches pour varier le jeu, ou est-ce improvisé de ta part selon les opportunités de jeu ?
François – Je dirais que c’est dans ma nature depuis que je suis jeune, j’ai toujours été un défenseur offensif. Quand j’ai la chance, j’ai la rapidité, souvent quand j’ai l’opportunité, j’ai l’espace, j’aime y aller pour essayer de provoquer quelque chose. C’est sur que depuis quelques matches, ça ressort plus mais je pense que c’est quelque chose que j’essaie depuis le début de la saison. Au début, ça ne marchait peut-être un petit peu moins mais là ça a l’air de marcher.
Non, ce n’est pas une consigne particulière du coach de faire ça. C’est sur que quand on est en arrière d’un but, il va peut-être dire d’essayer de provoquer quelque chose. Mais non, je crois que c’est dans ma nature de vouloir jouer comme ça, ça l’a toujours été, donc on continue de la sorte.

E.B. – Tu marques 10 points sur les 3 derniers matches (et depuis 3 assist. de plus contre Toulouse). Tu as décidé de doubler de Miro et Francis au tableau des pointeurs ou quoi ? un pari, un défi peut-être ?
François -  Cheesy non non non, pas du tout !! A mon avis, les statistiques personnelles, ça ne veut pas dire grand-chose. C’est sur que quand tu regardes tu te dis « ouh la prochaine fois ! »  Grin mais il n’y a aucune compétition. Ce n’est vraiment pas mon objectif de terminer devant Francis ou Miroslav ou aucun autre. Moi, je veux aider l’équipe avec mon jeu, je fais mon possible. 10 points en 3 matches, ça me satisfait, ça m’est jamais arrivé, je n’ai jamais joué du hockey comme ça dans ma carrière, j’en profite, je l’apprécie, et on espère que ça continue pour les 2 derniers matches.

E.B. – Comment abordes-tu les 2 matches restants, contre Toulouse et Courbevoie ?
François – ça va être une guerre clairement. Toulouse, ils ne vont pas nous faire de cadeaux, on les a démolis ici au 1er match, ils sont juste devant nous, c’est difficile de jouer là-bas. A chaque match, on joue notre saison, on n’a pas le choix de se préparer en conséquence, arrivés prêts. C’est des matches intéressants à jouer, moi c’est ça qui me fait un défi parce que tu n’as pas le droit à l’erreur. Comme on dit, ce sont des matches à 4 points. Courbevoie, j’ai un souvenir, c’est assez difficile de jouer là-bas, petite patinoire, mais on va arriver prêts. Ça va être le dernier match de l’année. Advenant qu’on gagne à Toulouse, ça va possiblement être le match pour les playoffs, on va jouer notre saison.

E.B. – A Limoges contre valence, ou à Mériadeck pendant les prolongations contre Brest, est-ce que tu as senti le public vous pousser ? ça fait quoi comme sensations ?

François – Ouais, honnêtement, c’est encore plus flagrant ici parce que la patinoire est plus grande, il y a encore plus de monde. Et puis à Limoges, on a vu quand on a fait 1 à 2, là on a senti quelque chose. Et après, ça a déboulé, on a pris le contrôle du match. Ça doit être difficile de jouer contre bordeaux à domicile, vraiment vraiment vraiment !! c’est un défi pour nous aussi, on ne veut déplaire à personne, on veut surtout gagner des matches. Avec le public, c’est très intéressant de jouer ici, ça nous pousse vraiment.

E.B. – Certains savent que tu as des projets hors hockey, ton triplé contre Brest est-il une belle façon de faire tes adieux au public de Mériadeck, ou serais-tu  tenter par un an de plus chez nous ou en France ?
François – C’est sur que quand on joue des matches comme ça en fin de saison à Mériadeck, ça met l’euphorie, ça donne envie de continuer à jouer. Mais d’un autre côté, je le dis honnêtement, j’ai pas de niveau d’école, j’ai absolument rien. Je me pose beaucoup de questions ces temps-ci, savoir l’année prochaine qu’est-ce qu’il se passe, est-ce je continue à jouer au hockey, est-ce que je prospère à bordeaux, est-ce que je prospère ailleurs, ou même est-ce que je rentre au Québec. J’ai beaucoup de discussions avec mes parents ces temps-ci.
Mais je ne me mets pas de pression, je me dis que je vais terminer ma saison ici, faire le mieux que je peux, amener l’équipe où elle doit aller. Et après on tombe en période de réflexion, parce que d’un côté je sais que je ne gagnerai jamais ma vie avec le hockey, et que je n’ai pas envie de jouer jusqu’à 30 ans non plus. J’ai tous mes amis qui sont dans mon année, qui terminent l’école, moi j’ai le minimum mais ça ne suffit pas. Ce n’est pas une période facile, mais ça fait partie de la vie, c’est des décisions qu’on a à prendre, c’est la réalité.
Mais je me concentre présentement sur les 2 derniers matches, et après on voit ce qui se passe.

E.B. – As-tu toujours été défenseur ? Qu’est-ce qui te plait à chaque poste ?
François – Et non ! Honnêtement, jusqu’à l’âge de 18 ans, j’ai fait la navette entre attaquant et défenseur. Quand j’ai commencé à jouer, j’étais attaquant. Vers 11 ou 12 ans, j’ai tombé défenseur. Après ça, une année sur deux, ou en milieu de saison, je changeais, j’allais remplacer en défense, je revenais en attaque. Même au niveau junior à 18 ans, j’ai fait les 2. Un match je commençais en attaque, je finissais en défense. A partir de 19 ans, je me suis assis avec l’entraîneur et puis je lui ai dit « là je suis défenseur ! ». C’est ma 4ième saison comme défenseur permanent. Quand j’y repense, c’était vraiment une bonne décision : je suis un défenseur, offensif mais un défenseur.
J’aime ça, tu vois tout le jeu devant toi. Moi ce que j’adore, c’est que dans notre répertoire, tu dois relancer l’attaque, tu regardes, tu dois prendre les bonnes décisions. Si des fois tu as la chance, ça arrive des fois que je peux remonter le palet, quand tu as tout devant toi, c’est ce qui me plaît le plus.

E.B. – Avec qui as-tu le plus d’affinités, sur la glace et en dehors ?
François – Sur la glace, c’est pas une question facile  huh. Depuis le début de l’année, on tourne pas mal en défense, j’ai joué avec presque tout le monde, j’ai joué avec aymeric, boubé, jano, ou avec max et paradis. Après pour ma part de défenseur, honnêtement je n’ai pas vraiment de préférence. Moi je me concentre de faire mon travail, on essaie de s’aider que je sois avec n’importe qui, pour travailler ensemble. Sur la glace, je ne pourrais pas dire avec qui ça clique le plus.
En dehors de la glace, c’est avec mes colocataires : Francis et Thomas. Francis, je le connaissais avant qu’il arrive ici, j’avais joué avec lui en junior. Et Thomas, je ne le connaissais pas du tout. Mais maintenant, c’est des très bons amis, on a beaucoup de plaisir. Et puis il y a Jef, c’est la 2ième saison que je le côtoie. On a vraiment de bons moments ensemble, on se taquine,  Tongue ça c’est plaisant. Il y a Miro aussi, il vient souvent à l’appartement, on prend un verre, on regarde des matches de hockey. Sinon, je m’entends quand même avec tout le monde. Il y a une bonne bande de gars, il n’y a personne avec qui ça ne marche vraiment pas.

E.B. – Tu fais quoi à coté du hockey ? boulot, études, distractions, etc
François – J’entraîne les petits et je fais les juniors avec Jef, je m’occupe des défenseurs, le mardi.
Je fais l’école de hockey, le mercredi et le samedi quand on joue à domicile. Les U13-U15, je m’occupe du hors-glace et le « sur glace » aussi des fois, donc je touche un peu à toutes les catégories sauf les U18.
J’aime vraiment ça entraîner. Ça fait 6 ans que je fais ça au Québec, je travaille dans un parc, on organise des jeux, donc je contacte avec les jeunes, j’adore. Je pense aussi que je sais me faire apprécier des jeunes. J’aime ça enseigner, j’aimerais aussi être enseignant plus tard. Cette relation avec les jeunes, c’est super plaisant.

E.B. – Et maintenant il va falloir balancer, on veut des noms, dans le bus :
-   Qui est une vraie marmotte : le premier couché c’est xabi, mais celui qui dort le plus, je dirais piché, il est pas loin, et moi aussi,  Wink un petit peu.
-   Qui est le pire ronfleur : coco, et moi je dors juste à côté en plus, lui à droite, moi à gauche, mais je dors dur (profondément).
-   Qui est le plus chahuteur : julien leclerc, et xabi des fois il est surprenant, il va faire des blagues, c’est intéressant, et paradis, c’est un bon petit clown.
-   Qui est le 1er réveillé : je prendrais une chance, je dirais xabi.

E.B. – Si un bon génie pouvait exaucer 3 de tes vœux dans le hockey ou dans ta vie, quels seraient-ils ?
François – Le 1er vœu, avoir la santé toute ma vie, sans vouloir être éternel,  Wink  mais j’ai une admiration pour ceux qui atteignent le plateau de 100 ans, c’est quelque chose !! Le 2ième vœu, gagner un championnat de ligue parce que j’ai jamais rien gagné, ça ne m’est jamais arrivé. Le 3ième vœu, ce sera de former la plus belle famille possible avec ma femme et mes enfants, c’est un objectif.

E.B. – Est-ce que tu t’intéresses à d’autres sports ? Que tu pratiques ou que tu suis ? Des équipes en particulier ?
François – J’aime tous les sports, le foot un peu moins. J’adore le tennis et le golf que je pratique aussi. J’aime bien la boxe que je pratique pas mais j’adore regarder.
J’ai un faible pour les équipes de Pittsburgh pour les sports collectifs : hockey, football américan, baseball. C’est ma ville.

E.B. – Tu visites notre site ? une section en particulier ?
François – Mon ordinateur est brisé en ce moment donc un peu moins mais je vais voir, comme ça. Le plus important pour moi c’est le classement.

E.B. – En matière de lecture, de musique, de films, quels sont tes préférés ou tes derniers ?
François – Je déteste la lecture, je ne suis pas un grand lecteur. Je n’ai pas regardé beaucoup de films dans ma vie, c’est pas mon truc.
J’adore la musique, j’en ai 2 sortes. Avant les matches, de la musique qui bouge pour me motiver, me mettre dans l’ambiance. Et puis de la musique pour dormir, pour me décontracter.
J’écoute beaucoup de rap québécois, mais ici ça doit pas parler à beaucoup de monde. Smiley

E.B. – Ton péché mignon ?
François – Depuis que je suis ici, j’ai découvert les madeleines, au chocolat, wouah !!  Shocked  J’aime bien aussi les gaufres liégeoises.

E.B. – Une petite blague ?
François - ….. je ne suis pas du genre à raconter des blagues … je vais citer une blague de Thomas Paradis qu’il raconte souvent aux jeunes quand on fait l’école de hockey.
« qu’est-ce ça fait un chinois qui tombe de la Tour Eiffel ? »  - « ça fait Chiiiinnnnnnnnnn toc ! »
c’est la seule qui me vienne en tête, mais elle n’est pas nécessairement drôle, je ne la trouve pas forcément drôle mais c’est celle que j’entends tout le temps. Il l'a dit au moins 3 ou 4 fois.

E.B. – Quelque chose à ajouter ?
François – J’aimerais dire, surement comme tout le monde l’a dit, un gros merci à l’Esprit Boxers, l’association, ce qui englobe les supporters. Vraiment vous avez fait un super travail tout au long de l’année, même si on a eu des moments difficiles, vous ne nous avez pas lâchés. On a senti que vous étiez derrière nous, dans les moments faciles ou plus difficiles.
Je vous encourage à continuer, il reste 2 matches, ce sont les matches capitaux de l’année, la saison va se jouer là. On a besoin de vous autres jusqu’à la fin. Vraiment vous faites un travail remarquable. J’ai rarement vu des gens aussi dédiés, aussi passionnés, ce n’est pas tout le monde qui fait 10-12 heures de bus pour aller voir un match de hockey. C’est plaisant aussi d’avoir ça à Bordeaux.
Tous les joueurs sont vraiment reconnaissants de ça.

Merci François et bonne route vers les playoffs.
J'en profite pour faire un petit coucou à ceux qui liront ces lignes de l'autre côté de l'Atlantique


PS: si vous connaissez une formation diplomante pour notre François, les supporters Bordelais sont preneurs  Grin

« Dernière édition: 18 Mars 2012 à 20:25:58 par Steph33 » Journalisée
Druide Panoramix
Adhérent
Hero Member
*
Messages: 822



Voir le profil
« Répondre #99 le: 18 Mars 2012 à 10:17:28 »

François Paquin , un joueur qui mouille le maillot à chacune des ses sorties , qui en veut et qui ne lâche rien , un très bon joueur comme nous les aimons à Bordeaux , de surcroît sympathique  ; nous Souhaitons TOUS qu'il reste jouer pour les Boxers la saison prochaine !
Journalisée

Aide toi , et le ciel t'aidera !!!!!!!
dan33
Adhérent
Sr. Member
*
Messages: 282


Voir le profil
« Répondre #100 le: 19 Mars 2012 à 11:14:46 »

merci à françois pour ces matchs de dingue où on le voit traverser la patinoire à une vitesse folle notre speedy va nous manquer si il part maintenant je comprends aussi qu il se pose des questions sur son avenir et c est plutot responsable à son age .... faudrait que clement suive l exemple hein !! Wink

bon courage à lui pour ce choix à faire
et encore merci
Journalisée

dan
JIR
Adhérent
Hero Member
*
Messages: 4341


Voir le profil
« Répondre #101 le: 19 Mars 2012 à 18:08:10 »

Sacré François !
Journalisée

Je veux, je fais

Boxers ever winners !
Steph33
Administrator
Hero Member
*****
Messages: 4233


Voir le profil
« Répondre #102 le: 19 Avril 2012 à 13:57:38 »

Votre patience sera récompensée, voici l'interview d'un coach dont l'équipe de U11 vient de gagner le tournoi d'Angers : Romain HORRUT.
Pour vous remettre dans le contexte, les propos ont été recueuillis avant le dernier match de la saison, contre Courbevoie.

E.B. – Sans revenir sur l’incident, comment va ton œil ? Et ta mâchoire suite à un choc contre Valence ?
Rom – ça va, plus de séquelles ! J’ai passé 3 examens. Au début, c’était moyen, et avec le temps, ça va mieux.

E.B. – Cette année, on a l’impression que tu as un jeu plus musclé, plus agressif. D’où vient cette évolution ?
Rom – C’est vrai que cette année, j’ai pris la saison un peu différemment des autres. J’ai suivi une préparation tout au long de la saison, ce que je ne faisais pas les années précédentes, ce qui me permet d’être mieux physiquement, d’être prêt pour attaquer les matches, les entrainements. Je le ressens sur la glace. Dorénavant j’essaierais de travailler comme ça. J’essaierais aussi de continuer cet été pour la saison suivante.

E.B. – Contre Toulouse, l’équipe a fourni un gros travail dans le 2ième tiers pour revenir au score alors qu’on était mené 4 à 0. Que vous dit ou que fait Stéphan dans le vestiaire et pendant son temps mort, pour vous remettre sur les rails ?
Rom – Avant le match, on s’était dit de ne pas commencer comme les matches précédents, en prenant 1 ou 2 buts de retard. Après le 1er tiers, le score est de 2 à 0, dans les vestiaires on s’est tous regardés … Je crois que l’équipe n’avait pris conscience de l’importance du match.
Début du 2ième tiers, on en reprend 2, ça fait 4 à 0, là effectivement Stéphan prend un temps mort, il a dit des mots durs qui nous ont touchés, vu qu’on a réagi. Et c’est vrai que vis-à-vis de l’importance du match, du groupe, du public, on ne pouvait pas se permettre de continuer la dégringolade. Ça c’est fait sur la motivation. On est remonté but par but.

E.B. - Tu as été décisif sur le match contre Toulouse, tu marques pour la première égalisation, et pour le but victorieux. Le premier nous permet de revenir enfin au score après ce gros travail de l’équipe, le deuxième de gagner ce match de folie. Que se passe-t-il dans ta tête à ces deux instants ?
Rom – Sur le 1er but, sur le 4 à 4, c’est au début du 3ième tiers, c’est important pour le groupe. Ça nous permet de revenir à égalité. Là je suis content d’avoir marqué et de recoller le groupe au score. C’était un moment important, on savait qu’on repartait à zéro, et que tout était possible. Je suis d’autant plus content que c’est François qui me fait la passe, avec qui je m’entends bien dans le groupe, et qui a encore fait un gros match et un gros boulot sur le but.
Et après le but en prolongation …. Personnellement c’est la 1ière fois en D1 que je mets 2 buts dans un même match, et en plus le but vainqueur en overtime !! Sur le moment, je n’ai pas eu le temps de calculer, j’ai pris 18 joueurs sur la gueule.  Grin C’était un pur moment de bonheur, que ce soit personnellement comme aboutissement de la saison que j’ai faite, ou pour l’équipe qui d’une part s’assure du maintien, et d’autre part, peut encore espérer pour les playoffs.
On en a bien profité le samedi soir dans le bus, et le dimanche. Maintenant, il faut aussi passer à autre chose, même si ce n’est pas facile. Il faut redescendre sur Terre et aborder le match de samedi (contre Courbevoie) comme un match vital, c’est soit on gagne et on continue, soit on perd et la saison est terminée.

E.B. – Question de Benoit Pourtanel dans le Sud Ouest : Expliquez-moi pourquoi 200 supporters bordelais font plus de bruit que 1 200 spectateurs acquis aux locaux ? 
Rom – Nous, en tant que Bordelais, on peut connaitre la réponse.  Smiley C’est sur que quand on est à domicile, c’est une ambiance qu’il n’y a pas ailleurs. Toulouse je crois qu’ils avaient 3 ou 4 tambours, mais on ne les a pas entendus. Nous en plus, on a eu la chance d’avoir le public juste derrière notre banc, ça nous a poussés. Certes on a entendu des fois des choses pas bien, mais je pense que ça ne venait pas des Bordelais mais du public de Toulouse. C’est vrai que tout le long du match, on a été poussé. Un match de hockey, c’est très rapide, même à 4 à 0, on sait que les buts peuvent aller vite. Moi ça fait longtemps que je suis à Bordeaux, 3-4 ans en D1, et j’ai toujours pu constater qu’on avait un public magique, extraordinaire à domicile, comme à l’extérieur. Le public, on sait qu’on a la chance de l’avoir à l’extérieur comme à domicile. Sur ce match, en l’occurrence, on a senti l’appui, et il nous a poussés jusqu’au bout.

E.B. – On sent un changement dans l’équipe depuis 3-4 matches, vous revenez au score et vous gagnez en prolongation. Comment abordes-tu le match contre Courbevoie ?
Rom – Là, on est lundi soir, je ne sais pas encore ce qui va se dire dans le vestiaire de la part de l’entraineur, du staff et des joueurs. On va en discuter. Faire les playoffs, ce serait une grande satisfaction pour tout le monde, même si à l’image de notre saison, l’objectif était le maintien. Les playoffs, c’est du bonus, et depuis la montée en D1, on les a toujours faits. Là, on finit 8ième ou 9ième, quoi qu’il se passe. Le match il faut l’aborder comme une finale. Le groupe va tout faire pour finir le championnat en beauté. On sait les problèmes qu’on aura après, pour les quart de finale, de ne pas avoir de glace, Nice n’en aura pas non plus d’après ce qu’on nous a dit. Pour la suite, ce sera au jour le jour, on sera informé par le staff.

E.B. – Avec qui as-tu le plus d’affinités, sur la glace et en dehors ?
Rom – Je m’entends bien avec tout le monde, je n’ai aucun contentieux.
Celui avec lequel je m’entendais le mieux, il est parti, c’est Nico Mariage. Pour nous, il fait toujours parti du groupe, il vient dès qu’il peut. Sinon j’ai beaucoup d’affinités avec les Canadiens François, Francis, et puis Vince et Scorp, ils sont de ma génération aussi, et puis tous les 3, on est Bordelais. La plupart des soirées d’après-match se font avec ce groupe là. On a aussi le même âge, on est souvent ensemble, on fait la fête ensemble.
Sur la glace, cette année il y a eu des changements de lignes, Stéphan a essayé plein de choses. Sur les ¾ des matches, j’étais sur la même ligne que Xabi et Raph, et j’ai été agréablement surpris : sur la glace, on se trouve bien, et j’apprécie vraiment de jouer avec eux, ce sont 2 joueurs d’expérience. On est très complémentaires tous les 3. Les stats et les résultats prouvent que cette ligne marche bien offensivement. Et défensivement, on ne prend pas tant de buts que ça. C’est une grande satisfaction. On s’entend bien aussi à l’extérieur.

E.B. – Tu fais quoi à coté du hockey ? boulot, études, distractions, etc
Rom – J’ai la chance de travailler chez Copifac, qui est un gros partenaire du club. J’ai un statut de graphiste, je fais de la création de cartes de visite, de flyers, d’affiches, et pour le hockey d’invitations, des tenues, des affiches, des maillots, etc.
Mon emploi du temps est aménagé pour me permettre d’être présent à tous les entrainements, notamment ceux du midi, le mardi et le jeudi. Dans la semaine, j’ai un jour de « libre » pour entrainer les petits, j’ai 2 catégories, les U9 et les U11, donc je les entraine le mercredi et le samedi matin, quand on joue à Bordeaux.

E.B. – Que fais-tu à l’intersaison ? Un peu de roller hockey ?
Rom – Oui un peu de roller hockey, ça fait parti de ma vie, j’y ai joué longtemps, à haut niveau. En début de saison, je vois avec quels clubs je peux jouer ou les clubs m’appellent, dans la région bordelaise ou même des fois jusqu’à Anglet. Et après la saison de hockey, qui se finit relativement tôt, en mars-avril, je peux jouer jusqu’en juin si on va jusqu’au bout. C’est une chance et une opportunité que j’ai de pouvoir jouer avec les clubs de Bordeaux.
A coté de ça, je me repose aussi quand même, il reste aussi le boulot et 2 mois avant aout je redémarre un peu la préparation pour être en forme pour le début de la nouvelle saison de hockey.

E.B. – Et maintenant il va falloir balancer, on veut des noms, dans le bus :
-   Qui est une vraie marmotte : le constat des précédentes interviews que j’ai lues, est vrai : les Canadiens François, Francis, Jef qui dorment le plus.  Grin
-   Qui est le pire ronfleur : Bruno,  Tongue le Président quand il est là, surtout que je ne suis pas loin de lui. Xabi aussi.
-   Qui est le plus chahuteur : Vince Cadren
-   Qui est le 1er réveillé : je dirais Micka mais vu qu’il est caché dans la cabine du chauffeur, on ne sait pas trop. Mais moi comme je suis un des derniers réveillés, je ne peux pas voir qui debout le 1er.  Grin

E.B. – Si un bon génie pouvait exaucer 3 de tes vœux dans le hockey ou dans ta vie, quels seraient-ils ?
Rom – Vu ma carrière sportive, ce serait de pouvoir jouer au moins une saison en ligue Magnus avec Bordeaux, parce que c’est mon club, depuis toujours, depuis tout petit, j’ai commencé à 4 ans, dans les années futures, on sait qu’une carrière de hockeyeur, ce n’est pas jusqu’à 50 ans, là j’ai 25 ans, donc dans les 5-6 années à venir, pourquoi pas.
Ensuite, espérer pouvoir continuer à associer travail et plaisir sportif, gagner ma vie en continuant à faire un sport qui me plait comme le hockey qui est ma passion, je crois que c’est un rêve pour beaucoup d’entre nous.
Et puis, ça va tourner encore du sport, j’ai eu la chance de vivre de grands moments avec le roller hockey à haut niveau, et je sais que le hockey sur glace c’est trop tard pour jouer en nationale mais ça aurait été … ah non j’ai le dernier : ce serait finir mes années de hockey, toujours à Bordeaux avec mes copains de ma génération comme Benjamin Dieudé-Fauvel, qui on ne sait jamais pourrait venir finir sa carrière à Bordeaux, comme Nico, Vince, Cyril Lambert. Finir à Bordeaux avec cette bande de potes, on se connait depuis 20 ans, et en apothéose, pourquoi pas en Ligue Magnus, ce serait vraiment une belle fin de carrière. Smiley

E.B. – Est-ce que tu t’intéresses à d’autres sports ? Que tu pratiques ou que tu suis ? Des équipes en particulier ?
Rom – Au niveau du hockey, je n’ai pas trop le temps de suivre la NHL par exemple. Je m’intéresse pas mal au foot, je suis les Girondins, j’aime le rugby aussi. Le hockey, le foot et le rugby, ce sont les 3 sports que j’aime bien regarder à la télé ou suivre les résultats, en France ou à l’étranger, mais je n’ai pas d’équipes préférées.

E.B. – Tu visites notre site ? Une section en particulier ?
Rom – Les résumés de match, ou le forum. Après les matches ou le dimanche, tranquille, je regarde un peu ce qui se dit, comme tout le monde, il ne faut pas se le cacher. Ça peut nous aider, de savoir ce qui se dit en bien ou en mal. On ne fait pas tous nos meilleurs matches à chaque fois.

E.B. – En matière de lecture, de musique, de films, quels sont tes préférés ou tes derniers ?
Rom – Depuis tout petit, je n’ai jamais eu la passion de lire, donc je ne lis pas. Pour les films, je m’intéresse à tout, de temps en temps, je vais au ciné . Et la musique j’écoute relativement de tout, de la house, de la techno, de la musique qui me met dans l’ambiance avant les matches.

E.B. – Ton péché mignon ?
Rom – Entrecôte-frites le vendredi midi au Plana à la Victoire avec des amis, des joueurs. Le vendredi midi avant le weekend, en terrasse, au soleil  Cool

E.B. – Une petite blague ?
Rom – Non. C’est vrai que les blagues je les retiens pas !  Undecided

E.B. – Quelque chose à ajouter ?
Rom – Merci beaucoup de nous permettre de nous exprimer à travers le site des supporters. Que tout se sache, que tout le monde puise partager la vie de groupe, certaines choses restent en interne, mais d’autres peuvent être exprimées et partagées, et là c’est le cas.
Je souhaite la meilleure fin de saison possible à l’équipe, aux supporters, au staff, à Stephan, on le sait tous ce seront ses derniers matches avec nous en tant qu’entraineur. Malgré la saison, là on est sur une bonne dynamique de 3 victoires, on va essayer d’aller chercher la 4ième, et qui sait ce qui peut arriver après, se faire plaisir jusqu’au bout, redresser la tête, faire plaisir au public. On a encore vu lors du dernier match à domicile, contre Brest, l’ambiance qu’il a eue. Pour le club, c’est important, et pour les années futures il faut que ça continue. C’est pour ça qu’il fallait absolument rester en D1, pour conserver cette osmose, cette communion avec le public. Ces moments de joie ont pourraient peut-être pas les vivre dans d’autres divisions.
On va tous tout faire jusqu’au bout pour ne pas avoir de regrets.

Merci Romain.
Journalisée
Sama
Adhérent
Full Member
*
Messages: 188

Let's Go Boxers !!!


Voir le profil
« Répondre #103 le: 19 Avril 2012 à 19:49:01 »

Merci Stéph pour tes interview toujours plus conséquentes que celles du club.
C'est fou comme ils sont bavards avec toi   Wink
Good job   Cheesy
Journalisée
Steph33
Administrator
Hero Member
*****
Messages: 4233


Voir le profil
« Répondre #104 le: 14 Août 2012 à 15:40:26 »

Avant la reprise de la saison, voici la dernière interview faite juste avant le match contre Courbevoie avec notre 2nd assistant : Ján MAJERČÁK.
Merci à lui car il a été très patient pour trouver un horaire qui convenait.


E.B. – En tant qu’Assistant, quel est ton rôle sur la glace et dans les vestiaires ? Comment fais-tu pour galvaniser les autres joueurs ?
Jano – Même si tout le monde a le droit de parler dans le vestiaire, c’est le capitaine qui est le plus important, qui a le plus de poids, et qui gère les gars s’il le faut.
Et l’assistant est là pour l’aider pour tout aille dans le bon sens, et l’accompagner pour prendre certaines décisions.

E.B. – Cette année, la défense a été malmenée. Comment as-tu géré cela ?
Jano – C’est clair, ça n’a pas toujours été facile. On a pris beaucoup de buts. Sans défendre la défense, je ne dis pas qu’on a fait de bons matches, mais quand ça va mal, il faut prendre l’équipe entière, et pas seulement la défense.
On travaille dur aux entrainements, on donne tout et on voit en match comment ça fonctionne.

E.B. – Contre Toulouse, l’équipe a fourni un gros travail dans le 2ième tiers pour revenir au score alors qu’on était mené 4 à 0. Que vous dit ou que fait Stéphan dans le vestiaire et pendant son temps mort, pour vous remettre sur les rails ?
Jano – Toulouse, c’était un match particulier, où on a bien raté le début. On s’est fait mener 2 – 0, et puis 2 buts de plus au tout début du 2ième tiers temps, ça faisait 4 – 0 !!
Au temps mort, Stephan nous a surtout dit qu’il avait honte, pour nous et pour tout le monde. Ça a bien marché, parce qu’on s’est bien « démerdé » pour revenir au score. Dès nos 1er buts, j’étais sûr qu’on allait gagner.

E.B. – Vous avez des actions ou des parts dans les sociétés de pacemakers ? Vous allez nous achever avec des matches à suspense comme ceux-là !! C’est dur pour les supporters.
Jano – Non Non  Grin  Tout le match est particulier. Il ressemble à aucun autre. La saison a été difficile, quand on perd plusieurs matches d’affilée, le moral baisse. Mais là, honnètement pour moi, toulouse c’était vraiment particulier, on était bien, même en prenant 4 buts, personne n’a baissé la tête ou les bras. On y est allé, on a marqué et on est remonté.

E.B. – Question de Benoit Pourtanel dans le Sud Ouest : Expliquez-moi pourquoi 200 supporters bordelais font plus de bruit que 1 200 spectateurs acquis aux locaux ?
Jano – Hé bien voilà, parce que ce sont des supporters,  Grin qui connaissent le hockey, qui nous suivent partout en France, et puis j’ai l’impression que les supporters de Toulouse viennent pour bouffer les hot-dogs et prendre leur bière.
C’est sûr qu’on joue autrement quand il y a de l’ambiance comme celle-là.

E.B. – On sent un changement dans l’équipe depuis 3-4 matches, vous revenez au score et vous gagnez les prolongations. Comment abordes-tu le match contre Courbevoie ?
Jano - C’est vrai que ça va beaucoup mieux depuis Brest, une victoire comme celle-là ça fait du bien, le moral est remonté, ça se sent à l’entrainement, ça se passe mieux, la pression est redescendue vu qu’on est sur de rester en Division 1. Je fais partie des plus anciens et ça ne m’était jamais arrivé de jouer le maintien, on a toujours joué les play-offs, mais ce n’est pas fini il reste Courbevoie.
Le match contre courbevoie, ça va être particulier. Déjà la patinoire pour moi, c’est une patinoire de m…., parce qu’il fait chaud là-bas à cause de la piscine. S’ils gagnent, ils font les PO, si on gagne, on fait les PO. A mon avis, les chances sont de 50-50 parce que eux comme nous, on joue pour aller en play-offs. C’est sûr qu’on a envie de plus grand, de continuer. A voir …

E.B. – As-tu toujours été défenseur ? Qu’est-ce qui te plait à chaque poste ?
Jano – Non, j’ai commencé en attaque au centre, jusqu’à 16 ans, où je me suis cassé la main, et pendant mon absence de 5-6 mois, j’ai grandi énormément alors que j’étais toujours le plus petit. L’entraineur m’a mis en défense, le premier match j’ai mis deux buts, depuis je défends, je défends, je défends et je ne veux pas changer.
Ce que j’aime c’et la vision du jeu, parce que tu as tout le jeu devant toi, et aussi, parce que je suis un défenseur physique, c’est de pouvoir filer un coup de main en attaque.

E.B. – Rien ne presse, mais penses-tu finir ta carrière à Bordeaux ou serait-il possible que tu partes vers d’autres clubs ?
Jano – Je me sens encore bien, je me vois encore bien continuer le hockey. Je suis bien à Bordeaux. Bon ça dépend de beaucoup de choses, mais je me vois bien finir ma carrière à Bordeaux.

E.B. – Avec qui as-tu le plus d’affinités, sur la glace et en dehors ?
Jano – Ici, tu peux sortir avec n’importe qui, on s’entend tous bien. Après je suis slovaque, et il y a toujours eu un slovaque avec qui je me suis bien entendu. Avec Cyril Boubé ou tous les anciens, on se connait bien, depuis longtemps, on a vécu des choses ensemble. Pareil avec Stéphan, j’ai commençais à jouer avec lui en D2, il était aussi entraineur.
Sur la glace, pas d’affinités particulières, on s’adapte.

E.B. – Tu fais quoi à coté du hockey ? boulot, études, distractions, etc
Jano – Je travaille dans le batiment, je fais des cloisons, les horaires ne sont pas aménagés, mais je m’arrange.

E.B. – Et maintenant il va falloir balancer, on veut des noms, dans le bus :
-   Qui est une vraie marmotte : c’est moi, je me couche toujours le premier, et je me lève, pas forcément le premier mais en même temps que tout le monde. Quand un de nous se réveille, les autres suivent.
-   Qui est le pire ronfleur : Courally !!
-   Qui est le plus chahuteur : Vincent Cadren
-   Qui est le 1er réveillé : Jacky

E.B. – Si un bon génie pouvait exaucer 3 de tes vœux dans le hockey ou dans ta vie, quels seraient-ils ?
Jano – Dans ma vie, le premier est déjà effectué, c’est la naissance de ma fille. Le deuxième ce serait de faire quelque chose avec les Boxers, je ne parle pas forcément de monter en Elite, mais au moins de faire une bonne finale, jouer à la maison, dans cette patinoire, (parce qu’avec ce qu’il se passe en ce moment, on ne joue pas souvent à la maison), faire quelque chose, avoir un peu de réussite dans ma carrière. Le troisième ce serait de gagner à l’Euromillions et d’inviter une dizaine de potes sur un bateau, et partir à Miami ou un truc comme ça pour faire la fête.

E.B. – Est-ce que tu t’intéresses à d’autres sports ? Que tu pratiques ou que tu suis ? Des équipes en particulier ?
Jano – Je m’intéresse au hockey en général, je regarde les résultats, et au foot surtout pour les matchs de la Ligue des Champions. Et pas d’équipe en particulier. Après s’il y a un bon match à la télé, je regarde de tout aussi, comme du tennis, etc.

E.B. – Tu visites notre site ? Une section en particulier ?
Jano – Je regarde le site, je vais voir s’il y a des trucs intéressants, des photos. Je vais sur le forum, pour savoir qui a brassé  Wink

E.B. – En matière de lecture, de musique, de films, quels sont tes préférés ou tes derniers ?
Jano – J’aime bien les films, surtout les films d’action, et le dernier vu c’est Les Infidèles, qui était pas mal. En musique, j’écoute ce qui est au top à la radio, rien en particulier.

E.B. – Ton péché mignon ?
Jano – C’est facile, un bon verre de rouge, avec tout ce qui va avec : donc une bouteille de pinard, frites, un bon repas.

E.B. – Une petite blague ?
Jano -  Oufff   huh (EB – je n’ai pas toujours eu une réponse …) … je crois que tu ne vas pas avoir là non plus  Cheesy  (ndlr, il a beau chercher, il n’en trouve pas. Tant pis.)

E.B. – Quelque chose à ajouter ?
Jano – Oui un petit message aux supporters : personnellement, et en tant qu’assistant, ça nous fait sincèrement plaisir que vous veniez à tous les matches. Après, je ne sais pas si c’est difficile financièrement et pour le reste, mais à mon avis, ça ne doit pas être donné (EB – 45-60 € en moyenne). Oui voilà ! Il faut vraiment aimer ce sport. Au nom de l’équipe, merci d’être là, vous nous supportez encore même si on ne fait pas des résultats de rêve à chaque fois.

Merci Jano.      
« Dernière édition: 14 Août 2012 à 15:42:26 par Steph33 » Journalisée
Pages: 1 ... 5 6 [7] 8 Imprimer 
« sujet précédent | | sujet suivant »
Aller à:  

Propulsé par MySQL Propulsé par PHP Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006, Simple Machines
XHTML 1.0 Transitionnel valide ! CSS valide !
Page générée en 0.074 secondes avec 17 requêtes.